Nos 600 mesures

Depuis un an et demi, l’espace Citoyens Engagés pour Palaiseau travaille avec les Palaisien.ne.s dans une démarche de démocratie participative et active à l’écriture de notre projet pour faire de Palaiseau, un territoire exemplaire en matière de transition écologique, de justice sociale et de démocratie locale.

 

Au terme d’une centaine de réunions, d’ateliers, de porte à porte, de rencontres sur les marchés, aux gares RER et d’autant de contributions écrites, ce sont près de 600 mesures proposant la mise en œuvre d’actions pour tous les sujets de la politique municipale et intercommunale.

 

Vous les trouverez ci-dessous organisées par thèmes et chapitres (qui vont être prochainement réorganisés selon la même structure que notre livret projet). Aussi, pour des facilités de lecture, elles sont rédigées de manière synthétique et donc n’hésitez pas à nous contacter pour avoir plus de précisions.

 

C’est sur cette base que nos futurs élu.e.s porteront l’action de la municipalité. Elle est par ailleurs appelée à être enrichie en fonction de l’évolution de notre Ville et de vos besoins tout au long des 6 années du mandat. Vous pouvez donc dès à présent apporter votre contribution afin d’enrichir notre projet.

Citoyenneté et démocratie

  • Mettre en œuvre la co-construction avec les Palaisien·nes d’une constitution municipale. Enrichie des expériences menées au cours du mandat, celle-ci posera durablement, les principes de fonctionnement d’une véritable démocratie locale.
  • Proposer dans les meilleurs délais une base pour engager la co-construction de la constitution municipale.
  • Définir des modalités génériques en vue de la mise en place d'un tirage au sort de Palaisien.ne.s pour l’ouverture des instances municipales, autour notamment de la création de commissions extra-municipales et d’un Observatoire citoyen.
  • Préciser le processus, le cadre et les curseurs de co-construction en vue d'une refonte de la répartition des responsabilités et l’articulation des rôles entre élus et citoyens.
  • Préciser le processus, les cadres et les curseurs de co-décision en vue d'une refonte de la répartition des responsabilités et l’articulation des rôles entre élus et citoyens.
  • Faciliter l'accès à l'information municipale
  • Proposer des parcours de formation des citoyens à la démocratie locale
  • Prévoir une indemnisation financière ou non financière des participants aux instances extra-municipales
  • Prévoir des dispositifs spécifiques de garde d’enfants pour permettre la participation des parents aux instances extra-municipales.
  • Mettre en place une bourse de services à la communauté (ex: collecte de déchets dans les espaces naturels, relevés des défauts de la voirie, action de préservation de la vie sauvage) en l'échange (par exemple) de places gratuites pour des spectacles culturels palaisiens.
  • En plus de la cérémonie annuelle organisée à la mairie, organiser un temps d'accueil des nouveaux Palaisiens par les Conseils / Forums de quartier
  • Reconnaitre le statut de bénévole (associatif)
  • Créer un Observatoire citoyen de la mise en œuvre des orientations de la politique municipale. Il veillera à l’élaboration d’un ensemble d’indicateurs permettant le suivi de ces politiques, et à la définition des modalités de Compte rendu par les élu.es de leur action. Sur tous les sujets qu’ils porteront, les élu.es exposeront régulièrement et précisément leur bilan, y compris la manière dont ils ou elles ont tenu compte des nombreuses concertations que nous comptons mettre en place. Ce dispositif permettra en retour d’ajuster les décisions et les priorités d’action.
  • Définir un principe et un dispositif de pétition citoyenne à l’échelle municipale
  • Définir un principe et un dispositif de votation citoyenne à l'échelle municipale
  • Créer un espace de forum citoyen sur le site internet de la ville
  • Etudier la mise en place d'un espace direct de forum citoyen sur la place publique, dans un lieu (par exemple place du marché) et selon une périodicité à définir.
  • Encourager les citoyen.es à participer au bon déroulement des scrutins électoraux.
  • Augmenter de +25% le budget de subvention des projets des associations.
  • Mettre en place une véritable politique de conventions d’objectifs avec les associations
  • Rendre transparent le processus d’attribution des subventions aux associations
  • Réfléchir sur l’organisation d’un système de “subventions en nature” aux associations par des conseils apportées par la municipalité en création, en gestion, de la communication, etc.
  • Adoption d'une charte éthique des candidat.e.s de notre liste veillant au respect de toutes les sensibilités, des règles de déontologie personnelle et collective et d’une obligation de transparence tout au long du mandat.
  • Veiller à une répartition équitable des délégations du Maire au sein de la Majorité municipale.
  • Réviser le Règlement intérieur du Conseil municipal conformément à la charte éthique des candidats et de la future constitution municipale.
  • Revoir le périmètre et le fonctionnement ouvert des commissions municipales
  • Expérimentations du fonctionnement du Conseil municipal et révision régulière de son Règlement intérieur au cours du mandat
  • Structurer les interactions entre le Conseil municipal et les autres instances
  • Mettre en place un dispositif participatif (avec les citoyen.ne.s) associé à l’élaboration du budget
  • Organiser une réunion publique préalable à l’examen et aux votes annuels du budget
  • Intégrer aux séances du Conseil municipal un temps de débat sur des questions des citoyens
  • Mettre en place un dispositif de question écrite pour les citoyen.ne.s au Conseil municipal.
  • Accès en ligne en temps réel aux documents du Conseil municipal
  • Renforcer les missions et compétences des Conseils de quartier, renommé en Conseil citoyen de quartier.
  • Revoir la charte des Conseils citoyens de quartier en conséquence.
  • Réévaluer le budget avec affectation d'une enveloppe de 10 % des investissements de la Ville à des propositions issues des Conseils citoyens de quartier.
  • Renforcer le rôle, les moyens et le fonctionnement du Conseil municipal des enfants, des jeunes et des séniors.
  • Proposer la création d’un Conseil des associations.
  • Veiller à la parité femmes / hommes dans les différentes instances de la ville.
  • Etablir et adopter une charte de fonctionnement des commissions extra-municipales.
  • Établir les sujets éligibles et critères de mise en place de commissions extra-municipales.
  • Définir les règles de composition des commissions extra-municipales.
  • Créer d'une instance extra-municipale de suivi des délégations de service public (DSP).
  • Définir en concertation avec les Palaisien·nes les orientations défendues par les élu.e.s communautaires et syndicaux de la Ville dans les instances intercommunales.
  • Rapporter et débattre sur les travaux et décisions de la CPS en Conseil municipal
  • Structurer des échanges entre instances équivalentes avec les communes voisines
  • Mettre en place des dispositifs intercommunaux sur les quartiers partagés, comme par exemple une "mairie intercommunale" sur le plateau à la frontière des quartiers Polytechnique et Corbeville.
  • Etudier le passage en régie publique de l’eau au sein de la Communauté d'agglomération Paris Saclay.
  • Engagement de domiciliation palaisienne des candidat.e.s à l'élection municipales et des élu.e.s à se rendre disponibles par des permanences à la mairie et dans les quartiers.
  • Déclarations de patrimoine et d'intérêts des élu.e.s.
  • Publication de l'agenda des rendez-vous du Maire et des élu.e.s avec délégation.
  • Publication des notes de frais et déclaration de cadeaux faits aux élu.e.s.
  • Compte-rendu régulier d'activité des élu.e.s (par délégation).
  • Organiser la remontée des demandes politiques et leur suivi.
  • Diffuser les séances du Conseil municipal en direct et en vidéo sur le site internet
  • Faire en sorte que les assemblées communautaires et celles des syndicats soient retransmises et que les délibérations soient toutes rendues accessibles au public.
  • Mettre en ligne les comptes-rendus des séances du Conseil municipal et des autres instances municipales.
  • Mettre le plus possible d'information sur la vie municipale en libre accès sur le site internet de la ville.
  • Élaborer et mettre en ligne une liste d’indicateurs de l’action municipale : un tableau de bord de la réalisation du programme serait maintenu en ligne.
  • S'engager avec tous les élu.e.s locaux de France contre l’austérité budgétaire imposée par les baisses des dotations de l’État.
  • Désendetter notre commune pour ne pas faire peser aux générations futures des dépenses incontrôlées.
  • Renégocier de tous les emprunts en cours afin de bénéficier des taux les plus bas.
  • Réévaluer tous les marchés publics et tous les fournisseurs selon des critères financiers, sociétaux et environnementaux.
  • Préparer le budget avec les habitant.e.s afin de faire toute la transparence sur les marges de manœuvre financière de la municipalité.

Urgence écologique

  • Allouer un budget dédié à la réduction des déchets à la source.
  • Mettre en place une tarification incitative à la réduction et au tri des déchets.
  • Rendre obligatoire l’adjonction d’une clause environnementale sur les déchets dans les marchés publics.
  • Adopter une orientation “zéro papier” en mairie.
  • Mettre en place des fontaines à eau courante dans les bâtiments municipaux.
  • Proposer aux utilisateurs des salles municipales la location de vaisselle réutilisable.
  • Adopter une orientation “zéro déchet” lors des événements de la ville.
  • Mettre en place des composteurs dans les écoles.
  • Etudier la pertinence d’utiliser des couches et lingettes lavables dans les crèches municipales.
  • S’assurer d’un ramassage et d’une seconde vie pour les textiles dans la commune.
  • Mettre en place des composteurs de quartier et/ou de pied d'immeubles.
  • Sensibiliser les scolaires au tri des déchets.
  • Sensibiliser les Palaisiens au compostage.
  • Sensibiliser et former les Palaisiens à la fabrication individuelle de produits ménagers.
  • Mettre en place de poubelles de tri dans l'espace public.
  • Mettre en place une recyclerie.
  • Inciter à, et soutenir, la mise en place d‘un répar’café.
  • Favoriser les commerces en vrac, marchés, AMAP, etc. produisant moins de déchets.
  • Faire le bilan du Contrat de Performance Energétique (CPE) actuel des bâtiments municipaux.
  • Souscrire des offres 100% énergies renouvelables pour les consommations municipales.
  • Systématiser la réduction des surconsommations évitables.
  • Rendre obligatoire dans les marchés publics une clause sur la réduction de l’énergie consommée et des émissions de CO2.
  • Modérer l’éclairage public de manière concertée et adaptée aux besoins.
  • Modérer la consommation d’énergie induite par les décorations de Noël.
  • Rationaliser le parc automobile municipal en privilégiant les véhicules propres.
  • Renforcer les exigences de performance thermique des bâtiments neufs.
  • Inciter fiscalement à atteindre une haute performance énergétique pour les bâtiments neufs.
  • Inciter fiscalement à améliorer le bilan énergétique des logements existants.
  • Inciter fiscalement à améliorer le bilan énergétique des bâtiments tertiaires.
  • Favoriser l’intégration d’énergies renouvelables dans les bâtiments neufs.
  • Inciter à l’installation de solutions de rénovation innovantes et de production solaire.
  • Envisager des expérimentations d'autoconsommation électrique collective.
  • Développer le réseau public de bornes de recharge de véhicules électriques.
  • S’inscrire dans la dynamique des territoires “à énergie positive” (TEPOS).
  • Équiper les panneaux électroniques d’information relatifs aux bus en production photovoltaïque autonome.
  • Mettre en place un partenariat pour l’innovation avec l’Institut photovoltaïque d’Île-de-France (IPVF).
  • Équiper les toits des bâtiments communaux en panneaux photovoltaïques.
  • Favoriser la mise en place de brise-soleil d'été dans les bâtiments résidentiels et tertiaires.
  • Planter des arbres et plantes vivaces.
  • Entretenir et protéger les arbres existants.
  • Restreindre la coupe des arbres anciens
  • Modifier le PLU pour favoriser la végétalisation.
  • Mettre en place des permis de végétaliser l’espace public.
  • Végétaliser les cours d'école.
  • Végétaliser les places et espaces publics.
  • Sensibiliser et former à la conduite douce.
  • Rendre le stationnement des véhicules propres gratuit.
  • Organiser une "COP26" municipale
  • Créer une régie communale agricole (ou équivalent).
  • Identifier des terres mobilisables en vue d’une régie communale agricole.
  • Aider la conversion à l'agriculture biologique par des contrats d’achat locaux.
  • Favoriser la création et la pérennisation de jardins partagés.
  • Créer un espace temporaire de maraîchage ou jardinage.
  • Sanctuariser les jardins des Grands Bilhaus et augmenter leur surface.
  • Sanctuariser le Champ du Pileu en zone agricole.
  • Faciliter la mise en place d’une ferme pédagogique.
  • Encourager les pratiques de permaculture.
  • Encourager les pratiques d'agroforesterie.
  • Favoriser les échanges "jardin contre jardinage".
  • Distribuer  aux particuliers des semences de variétés potagères rares ou menacées.
  • Encourager le conseil des particuliers par les jardiniers municipaux volontaires.
  • Récupérer les eaux pluviales dans les espaces municipaux.
  • Développer et entretenir des couloirs écologiques (trame verte).
  • Créer ou recréer des noues et des mares pour mieux s’adapter aux aléas climatiques.
  • Mettre en place un cimetière de retour naturel à la terre.
  • Expérimenter des trottoirs végétalisés
  • S’assurer par un accompagnement des agriculteurs et des particuliers de l’arrêt de l’usage de toutes les formes de produits phytosanitaires non écologiques (pesticides…) dans la ville.
  • Mettre en place de l’éco-pâturage pour l’entretien naturel des espaces gérés par la municipalité.
  • Expérimenter une formule itinérante d’éco-pâturage à destination des particuliers.
  • Mettre en place des actions écologiques ciblées contre les espèces invasives.
  • Équiper les bâtiments municipaux de nichoirs.
  • Installer des ruches sur les terrains municipaux adaptés.
  • Favoriser l’implantation de maisons à insectes sur le territoire communal.
  • Ré ensauvager la faune et la flore des espaces ouverts.
  • Développer un inventaire collaboratif de la biodiversité animale et végétale.
  • Identifier les besoins spécifiques de préservations d’espèces.
  • Accentuer la lutte contre la pollution via des zones à faible émission (ZFE).
  • Lutter contre la privatisation d’Aéroports de Paris (ADP).
  • Lutter contre les nuisances sonores aériennes et les pollutions associées.
  • Réduire les nuisances sonores liées aux grands axes routiers.
  • Mettre en place des murs anti-bruit végétalisés.
  • Adopter un plan d'amélioration acoustique des bâtiments municipaux.
  • Etudier l’enfouissement des lignes très haute tension (THT) qui s’y prêtent.
  • Refuser l'extension des écoles au proche voisinage des lignes très hautes tension (THT).
  • Contrôler les émissions des antennes de téléphonie mobile.
  • Restreindre l’usage des feux d'artifice au profit d’autres modes de spectacle lumineux.
  • Généraliser le fonctionnement éco-responsable des services municipaux.
  • Mettre en place des offres écologiques groupées à destination des Palaisiens.
  • Insérer une clause de protection animale dans les achats publics.

Bien vivre

  • Créer un Observatoire municipal du logement pour poser le diagnostic de la situation réelle, élaborer les actions correspondantes et rapporter sur leur mise en œuvre en lien avec un rapport annuel de la municipalité sur le sujet.
  • Analyser les besoins en logements quartier par quartier.
  • Augmenter l'offre de logement pour tous dans le respect à minima de la loi Solidarité et Renouvellement Urbain (SRU) qui fixe notamment une règle de 25% minimum de logements sociaux dans notre Ville.
  • Soutenir et coopérer avec les associations d'aide aux mal-logés.
  • Réviser et réactiver le Plan local de l’habitat (PLH) de la Communauté d'Agglomération Paris Saclay (document stratégique de programmation qui inclut l’ensemble de la politique locale de l’habitat : parc public et privé, gestion du parc existant et des constructions nouvelles, populations spécifiques). Il comprendra un inventaire précis de la situation existante au regard des besoins exprimés par l'Etat sur notre territoire.
  • Recenser les logements vacants (c’est-à-dire inoccupés) et faire le nécessaire pour en réduire le nombre.
  • Recenser et éradiquer définitivement les logements insalubres ou non décents.
  • Garder le principe du "scoring" actuel pour déterminer les demandes de logement social prioritaires mais faire évoluer les critères pour prendre aussi en compte les demandes des agents publics (agent communaux, enseignants, etc.) et de certaines professions de service à la personne (infirmiers, assistante maternelle, aides à domicile, etc.)... Le "scoring" est un outil d’aide à la décision permettant d’attribuer des points en fonction de critères de priorité, propres à la commune de Palaiseau et qui sont pour l'instant : le lien avec la commune, l’ancienneté de la demande de logement, l'inadaptation du logement actuel, la situation individuelle et les propositions déjà effectuées).
  • Favoriser la primo-accession à la propriété. Il s'agit d'aider les Palaisien.ne.s et notamment les jeunes ménages à acheter leur premier bien immobilier avec des tarifs adaptés couplés à des mesures anti-plus-value (pour éviter la spéculation immobilière par effet d'aubaine)
  • Mettre en place un organisme de "foncier solidaire" : avec l'aide d'un Organisme de Foncier Solidaire (organisme non lucratif), la Ville achète le terrain à l’aide d’un prêt de très longue durée, construit et vend les appartements en conservant la propriété du terrain,  loués à prix coûtant. Ainsi, la charge foncière (le prix du terrain) est lissée sur toute la durée du prix, ce qui aboutit à un coût de revient du logement de 50 % à 60 % moins élevé. L’acquéreur, agréé par l’organisme de Foncier Solidaire, en fonction de ses revenus plafonnés, détient le droit d’usage du logement en vertu d’un bail réel solidaire (BRS) de 80 ou 99 ans et pourra le revendre au prix initial, indexé, à un ménage lui aussi agréé.
  • Intégration d'une offre de logement très social dans les programmes de construction et de réhabilitation.
  • Développer une offre de logement intermédiaire d’urgence et de réinsertion pour permettre de mettre à l'abri dans un logement autonome et indépendant des personnes en situation de grande précarité sociale.
  • Prévenir et éviter l’expulsion de locataires.
  • Etudier la mise en place un dispositif de "caution solidaire" : la Ville ou un autre organisme se porte garant, auprès de propriétaires de logement à louer, pour des Palaisien.es dont les revenus sont inférieurs au montant exigé pour la location d'un logement (en général 3 fois le montant du loyer comme revenus mensuels). La Ville ou l'organisme garant peut également avancer les frais de caution exigé à la signature du bail (1 mois de loyer d'avance).
  • Établir une charte entre la Ville et les bailleurs sociaux.
  • Etudier la mise en place d'un encadrement des loyers des logements au moyen de loyers de référence. Ces montants sont fonction du type de la location, du nombre de pièces et de l'époque de construction du logement.
  • Garder la maîtrise publique du développement urbain en étudiant l'opportunité réelle et la conformité aux objectifs de transition écologique et solidaire de chaque nouvelle opération de promotion immobilière privée.
  • Mieux encadrer la division parcellaire (la séparation d'un terrain en plusieurs parties dans le but d'y construire plusieurs logements) et la spéculation immobilière associée
  • Appliquer la règle des 3 tiers à toutes opérations immobilières sous maîtrise publique : un tiers de logements sociaux, un tiers de logements intermédiaires, un tiers de logements "libre" (accessions à la propriété ou location).
  • Favoriser la création de logements étudiants dans la Ville, dans la Vallée notamment.
  • Avec l'aide de l'Agence Nationale de l'Habitat (ANAH), identifier les secteurs de la Ville éligible à des opérations programmées d'amélioration de l'habitat (OPAH). Il s'agit de créer des conditions incitatives pour les propriétaires ou copropriétaires, à investir dans l’amélioration ou la réfection de logements existants dans un périmètre précis.
  • A l'appui des dispositifs régionaux, départementaux et au besoin par la création de soutiens de la ville, apporter une aide à la rénovation et l'amélioration de l'habitat des propriétaires et notamment des propriétaires en difficultés.
  • Définir d'un niveau de qualité minimal pour les logements de notre ville en concertation avec tous les acteurs concernés et en tenant compte de critères architecturaux et environnementaux (isolation thermique et phonique, adéquation de la surface par rapport aux nombres d'occupant, luminosité naturelle, accessibilité, ventilation, etc.).
  • Veiller à l'augmentation du nombre de place de stationnement pour les vélos dans les nouvelles opérations de construction de logements collectifs.
  • Encourager à l'augmentation du nombre de place de stationnement pour les vélos dans les logements collectifs existants.
  • Etudier la possibilité d'augmenter ou de créer des places de stationnement pour les visiteurs dans les résidences existantes et dans les projets de construction neuves.
  • Encourager les projets de création de logement individuels mitoyens offrant des locaux mutualisés.
  • Encourager les projets d’habitat participatif : un groupement de ménages mettant en commun leurs ressources et leurs idées pour concevoir, réaliser et financer leur logement au sein d’un bâtiment collectif ou d’un ensemble de bâtiments avec des parties privatives et des parties communes.
  • Encourager le développement du logement intergénérationnel. Il peut s'agir de soutenir la création d'ensemble de logements conçu pour accueillir différentes générations : étudiants, familles, personnes âgées. Les différentes générations ne partagent pas le même toit mais vivent dans un même ensemble résidentiel et peuvent donc s'apporter des services mutuels. Mais aussi de "cohabitation intergénérationnelle solidaire" qui permet à une personne âgée à partir de 60 ans de louer ou sous-louer une partie de son logement à une personne de moins de 30 ans. La contrepartie financière doit être modeste et peut s'accompagner de menu service rendu.
  • Développer l’accessibilité des logements aux personnes en situation de handicap dans les nouveaux projets immobiliers ou dans les rénovations de logements existants.
  • Encourager la création de coopératives d’habitants : une forme d’habitat groupé ou participatif qui implique un montage juridique et financier très spécifique, qui garantit les principes suivants : une personne = une voix, quel que soit le nombre de parts sociales détenu, double qualité du coopérateur : propriétaire de parts sociales et locataire de son appartement, propriété collective du bien immobilier : le coopérateur ne paie pas au-delà du coût du projet et déconnexion entre la valeur du bien et la valeur des parts, non spéculation.
  • Établir les éléments d’un diagnostic objectivé sur la sécurité
  • Renforcer le Conseil Local de Sécurité et de Prévention de la Délinquance (CLSPD) qui permet de coordonner l’ensemble des acteurs prenant part à l’application des politiques de sécurité et de prévention de la délinquance (Police nationale, gendarmerie, police municipal, éducateurs, etc...).
  • Redéfinir les missions de la Police municipale pour plus de proximité et de présence dans tous les quartiers de la ville.
  • Revoir la convention communale de coordination entre Police municipale et  Police nationale de Palaiseau, pour obtenir une meilleure efficacité de prévention et d'actiondans le respect de leurs compétences respectives.
  • Réévaluez les besoins en effectif de la police municipale et revoir la proportionnalité de l’équipement  à ses missions.
  • Développer un plan d’action autour d’une stratégie de proximité et de prévention.
  • Créer une maison du droit et des citoyens qui offrira des prestations gratuites et confidentielles d’information et de conseil dans des domaines comme l’accès aux droits, la gestion des conflits, les missions judiciaires et l’aide aux victimes.
  • Arrêter immédiatement le déploiement des caméras de vidéo-surveillance / vidéo-verbalisation.
  • Réaliser un audit technique et économique indépendant du déploiement des caméras de vidéo-surveillance / vidéo-verbalisation pour connaître, notamment, le rapport efficacité / coût. Selon les résultats, un plan de retrait sera mis en œuvre.
  • Encadrer les nuisances des activités commerciales (livraisons de marchandises, stationnement de la clientèle, nuisances sonores de jour comme de nuit, occupation et propreté de l'espace public) pour pérenniser leur présence en Ville en permettant la cohabitation avec les habitations voisines.
  • Création d'une cellule de médiateurs pour régler les troubles de voisinage.
  • Proposer un numéro d’appel ou un service d’application dédié pour les troubles du voisinage
  • Encadrer la présence dans la ville, des activités (culture, spectacle, loisir) potentiellement génératrices de troubles aux animaux. S'assurer du respect des règles sanitaires et des conditions de leur bon traitement et les interdire dans le cas contraire.
  • Se doter de moyen adaptés, respectueux de la nature, de prévention et de résorption des problèmes liés à la présence d'animaux générateurs de dégâts pour les activités humaines.
  • Mettre en place une véritable politique communale de gestion des animaux errants avec des moyens d'actions respectueux de leurs conditions.
  • Prévenir et lutter contre l’abandon des animaux en créant une cellule spéciale, recenser les offres de refuge et en favoriser la création si besoin.
  • Créer un dispensaire vétérinaire public.
  • Renforcement et consolidation de la Réserve communale de Sécurité Civile dont l'objectif est d'aider les équipes municipales en participant au soutien et à l'assistance des populations en cas de crise.
  • Encourager les propriétaires et les commerçants du cœur de Ville à rénover et valoriser les façades et les vitrines.
  • Améliorer l’état de la voirie sur les grands axes routiers et dans tous les quartiers avec un plan pluriannuel de rénovation profonde pour éviter la saturation de chantier dans la ville.
  • Accroître la réactivité des travaux d'entretien d'urgence des voiries et améliorer le suivi des chantiers et de la qualité des travaux.
  • Améliorer la propreté générale de la Ville et de tous les espaces publics (voiries, trottoirs, parcs et jardins, forêt, bords de l'Yvette).
  • Installer des toilettes publiques et gratuites dans la ville et notamment au cœur de Ville.
  • Lutter contre l'affichage publicitaire commercial, tout particulièrement l'affichage lumineux, et la publicité pour les commerces non palaisiens. Dans le cadre de la révision globale de tous les marchés et contrats de la Ville, étudier la possibilité de modifier en ce sens voir de mettre un terme au contrat actuel d'emplacements publicitaires.
  • Lutter activement contre l'occupation illégale du domaine public et notamment contre l'affichage publicitaire, les enseignes et la signalisation commerciale sauvages.
  • Rendre accessible aux projets associatifs et citoyens l'affichage public municipal et notamment les panneaux d'affichages électroniques.
  • Installer les plaques de dénomination des rues là où elles sont absentes dans la ville.
  • Espaces verts et parcs récréatifs.
  • Installer d'avantage de bancs publics dans les rues, dans les parcs et les jardins.
  • Mettre en valeur et aménager des espaces verts de proximité.
  • Créer de nouveaux parcs et jardins et installer des aires de jeux pour enfants pour tous les âges.
  • Créer ou développer des espaces adaptés aux animaux domestiques.
  • Organiser une concertation pour mettre en place une étude et ses critères pour mesurer la qualité de vie à Palaiseau et son évolution.
  • Donner à la municipalité les moyens d'acquérir des espaces, de préempter des terrains ou des bâtiments pour pouvoir créer de nouveaux équipements et services publics.
  • Mettre en place une politique d’ouverture et de mise à disposition des équipements et bâtiments publics au profit des Palaisien.es et des associations : le Théâtre de la Passerelle (ancienne Salle des Fêtes), les écoles et les centres de loisirs (avec une attention particulière sur la sécurité et le respect de la propreté des lieux), la maison des associations, la maison des solidarités, le centre social des hautes garennes, les maisons de quartiers.
  • Accroître la réactivité des travaux d'entretien d'urgence des bâtiments publics (écoles, gymnases, maisons de quartiers, etc.) et améliorer le suivi des chantiers et la qualité des travaux.

 

  • Prévoir des annexes de la Mairie fixes et / ou mobiles avec des permanences administratives dans chacun des quartiers de la ville.
  • Créer d'une "mairie intercommunale" avec Orsay sur les nouveaux quartiers du Plateau de nos deux villes (Polytechnique et Corbeville). Elle sera ouverte pour les habitant.es de Palaiseau et d'Orsay avec des moyens mutualisés.
  • Simplifier les procédures et aider les Palaisien.es dans leurs démarches administratives pour l'accès aux droits.
  • Accroître la disponibilité et l'accessibilité des élu.e.s pour les habitant.e.s.
  • Faire un état des lieux des capacités d'accueil et d'orientation de tous les services municipaux (à la Mairie centrale et dans les annexes) et prendre les mesures pour son amélioration si nécessaire.
  • Accueil : renforcement des capacités de conseil et d’aiguillage des usagers.
  • Refonte de la ligne éditoriale du Palaiseau Mag pour d'avantage d'informations institutionnelles, pratiques et citoyennes et moins de propagande sur l'action des élus de la majorité.
  • Refonte globale du site internet de la Ville pour faciliter la navigation, la participation aux instances extra-municipale (conseils de quartier, commissions, comités, enquêtes publics) et l'accès rapide aux documents officiels et citoyens (compte-rendu des séances du Conseil municipal, délibérations et archives).
  • Développer une rubrique pour faciliter l'accès aux droits des Palaisien.es (logement, accès aux soins, prestations sociales, aides aux victimes, permanence juridique, etc.).
  • Revoir l'adéquation entre les moyens humains et matériels des services municipaux, les besoins des Palaisien.es et notre programme.
  • Adapter les horaires d'ouverture des lieux publics aux besoins des Palaisiens dans le respect des conditions de travail des agents et en concertation avec eux.
  • Renouveler les instances sociales du personnel communal existantes pour en faire un vrai lieu de dialogue constructif et apaisé.
  • Valoriser les compétences du personnel communal auprès des habitant.e.s à travers des moments d'échanges de savoirs et savoirs-faire ou des évènements municipaux et sur la base de leur volontariat.
  • Organiser des stages d'immersion d’une journée par élu dans un service de la Ville : l'objectif est d'améliorer la compréhension des difficultés et des besoins du quotidien dans le travail de nos agents communaux.
  • Proposer aux agents des stages de formation au développement personnel et aux encadrants des stages de formation au management bienveillant.
  • Renforcer les droits liés au Comité national d’action sociale (CNAS) pour les agents afin de leur permettre d'avoir des niveaux de prestations semblables aux comités d'entreprise.
  • Fluidifier d'avantage les relations entre les services municipaux et les services de la Communauté d'agglomération Paris Saclay.
  • Maîtrise municipale des services publics essentiels.
  • Étudier l’opportunité et la faisabilité de mettre un terme à l'externalisation des services publiques essentiels. L'externalisation consiste à confier à un prestataire privé, dans le cadre d'un marché publique, la réalisation d'une prestation de compétence communale.
  • Encadrer et maîtriser les délégations de service public, et plus globalement tous les contrats de fournitures et de services, par le suivi attentif du respect du cahier des charges par le prestataire. Les délégations de service public sont une forme de marché publique dans lesquels la ville confie à un prestataire privé l'exécution d'une de ses compétences.
  • Maintenir une forme de maîtrise publique sur toutes les missions de service publique essentielle de la ville.
  • Exiger des responsables de la Poste du maintien de présence de la Poste en Centre-ville et à Lozère ainsi qu'un retour à la qualité de service de distribution du courrier et des colis.
  • Aider à l’accès et améliorer l'accessibilité des procédures dématérialisées (démarches et formulaires en ligne) et aux outils numériques en général.
  • Créer des ateliers numériques pour apprendre aux Palaisien.es à utiliser les outils numériques ou renforcer leurs compétences.
  • Mettre en place des temps de formations et d'accompagnement intergénérationnels à internet et au numérique.
  • Mettre des espaces numériques (avec accès à des outils informatiques et à internet) à disposition des habitant.e.s dans les différents quartiers.
  • Dans la mesure du possible et en fonction de leur facilité d'utilisation, recourir de manière privilégiée aux outils informatiques et aux logiciels libres ou coopératifs.
  • Envisager un rôle de commune-pilote pour les fournisseurs d’accès internet (FAI) associatifs.
  • Favoriser la création de services open source dans les marchés publics de la Ville.
  • Soutenir les acteurs locaux promouvant l’innovation ouverte ou innovation distribuée. Il s'agit de modes d'innovation fondés sur le partage et la collaboration entre parties prenantes et permet des approches alternatives éthiques ou solidaires (comme l'économie solidaire) de partage libre des savoirs et savoir-faire modernes ou traditionnels.
  • Mettre en place d’une journée dédiée à l’innovation et au numérique éthique.
  • Intégrer la ville et ses services dans une démarche globale de sobriété numérique. L'objectif est de diminuer la consommation énergétique des outils numériques : acheter les équipements électroniques et informatiques avec une puissance strictement adaptée aux besoins, les changer le moins souvent possible, et réduire les usages énergivores superflus.
  • Recenser et ouvrir à la réutilisation libre et gratuite les données publiques de la ville dans le respect des règles de protection des données en vigueur (RGPD) et sans aucun but lucratif.
  • Expérimenter les possibilités d'amélioration de l'efficacité du service public avec les technologies de l’intelligence artificielle et de l’Open Data.
  • Soutenir le développement d'un réseau social d’entraide citoyen entre habitants.
  • Proposer le développement de "wiki" thématiques aux Palaisiens. Il s'agit d'une application web qui permet la création, la modification et l'illustration collaboratives de pages à l'intérieur d'un site web.

Solidarité

  • Établir un diagnostic partagé en début de mandat sur la situation de l'égalité et de la lutte contre les discriminations à Palaiseau, pouvant déboucher sur la création d’un observatoire, des actions et la mise en place d’un suivi.
  • Créer un observatoire ou conseil de l’égalité femmes / hommes pour poser le diagnostic de la situation réelle, élaborer les actions correspondantes et rapporter sur leur mise en œuvre en lien avec un rapport annuel de la municipalité sur le sujet.
  • Créer un poste d'adjoint au Maire délégué à l'égalité femmes/hommes et à la lutte contre les discriminations.
  • Mise en place d'une politique de lutte contre toutes les discriminations (sexe, genre, religions, quartiers, niveaux sociaux, etc.).
  • Favoriser le dialogue interreligieux au sein des communautés palaisiennes, dans l’esprit du travail d’ores et déjà réalisé par le Groupe islamo-chrétien.
  • Dispositif de lutte contre la discrimination dans l'accès au logement en lien avec le futur Observatoire du logement (lors de l'attribution de logement sociaux, mais aussi pour l'accès à la location auprès de propriétaires particuliers).
  • Étudier la création d'une permanence de signalement et traitement des cas de discrimination.
  • Définir et porter une politique de contribution de la Ville à l’accueil des migrants.
  • Demander la mise en place d‘un dispositif institutionnel et citoyen de suivi du Centre de rétention administratif (CRA)
  • Créer une aire d’accueil pour les gens du voyage.
  • Créer des ponts entre établissements de soins (maisons de retraite, de repos, hôpitaux, etc.) et des associations de protection des animaux afin que les résidents/patients puissent être visités par, et s'occuper de, différents animaux recueillis.
  • Faire un état des lieux et des orientations de la politique d’accueil pour la petite enfance quartier par quartier (en particulier, identifier le besoin éventuel de développement de crèche). Le dispositif d'attribution sur critère de priorisation « scoring" sera maintenu sur le principe mais revu dans le détail notamment pour mettre fin à la discrimination envers les personnes à la recherche d'un emploi.
  • Augmenter le nombre de berceaux (places) disponibles.
  • Prévoir des solutions d’accueils adaptés à toutes les situations professionnelles hors “normes” : travail de nuit, réunions...
  • Mettre à disposition des locaux pour l'ouverture de nouvelles structures.
  • Soutenir les initiatives de crèches familiales, parentales et relais d’assistantes maternelles.
  • Faire un état des lieux et des orientations de la politique d’accueil pour le senior quartier par quartier.
  • Renforcer, à l’échelle communale, la coordination entre les différentes structures existantes, le personnel de santé et les associations.
  • Favoriser l'accès des séniors aux pratiques culturelles et sportives.
  • Mettre en place des actions de soutien aux proches aidants.
  • Développer des résidences services : ensembles de logements privatifs pour les personnes âgées associés à des services collectifs. Les occupants des résidences services sont locataires ou propriétaires.
  • Développer des résidences autonomie : ensembles de logements pour les personnes âgées associés à des services collectifs, souvent construites à proximité des commerces, des transports et des services.
  • Développer des résidences collectives intergénérationnelles.
  • Créer un observatoire de suivi de l’inclusion des personnes en situation de handicap dans une démarche d’état des lieux et de suivi, en concertation avec les acteurs et les usagers, pouvant donner lieu à l’établissement d’un rapport annuel sur le sujet.
  • Créer un espace handi-citoyen : un lieu dédié aux rencontres, aux débats et aux prises d’initiatives pour les personnes en situation de handicap et les autres.
  • Renforcer le soutien et l’information dans les écoles, les lieux publics et les entreprises.
  • Renforcer le soutien et l’information des parents sur les mesures d’intégration des enfants
  • Guider et mettre en relation les familles avec les associations parentales et professionnelles.
  • Créer un lieu ressource pour accompagner les personnes ou les familles dans les actions administratives avec un suivi du dossier.
  • Renforcer les accès pour les Personnes à Mobilité Réduite (PMR) dans l’espace public et les équipements municipaux ou intercommunaux.
  • Créer un espace d'échange des équipements individuels liés au handicap.
  • Développer une politique de soutien aux personnes isolées.
  • Renforcer l’accompagnement des personnes dépendantes ou en perte d’autonomie.
  • Renforcer l’accompagnement des aidants familiaux.
  • Soutenir les familles monoparentales dans leur quotidien en les informant sur leurs droits et en les accompagnants dans leurs démarches.
  • Mettre en place des actions spécifiques vis-à-vis des femmes en situation de précarité.
  • Intégrer des clauses d’insertion dans les services publics et pour les marchés publics y compris en allant plus loin que ce que la loi oblige à.
  • Repenser l'insertion des jeunes en situation d’échec scolaire.
  • Repenser l’insertion des NEET (Not in Education, Employment or Training = ni étudiant, ni employé, ni stagiaire).
  • Mettre en place des actions spécifiques auprès des Palaisien.ne.s non francophones aux côtés des associations qui agissent dans ce domaine.
  • Mettre en place des actions spécifiques auprès des Palaisien.ne.s en difficulté avec la lecture et l’écriture aux côtés des associations qui agissent dans ce domaine.
  • Définir et mener des actions avec comme objectif de ne plus compter d’habitants sous le seuil de pauvreté.
  • Dans le cadre d’une politique de ville équitable, tout en menant des actions pour réduire la pauvreté, la municipalité s’engage à tolérer la mendicité. Et donc à ne pas prendre, ce que beaucoup de communes ont fait, d’arrêté d’interdiction de la mendicité sur le territoire communal.
  • Définir une politique d'action contre les violences faites aux enfants en lien avec les services de l'aide sociale à l'enfance et les associations spécialisées.
  • Coordonner dans la durée l’action de tous les intervenants dans le champ de la lutte contre les violences faites aux femmes.
  • Créer un lieu d’accueil, adapté aux situations d’urgences et de détresse, avec une permanence 24/7, pour permettre l’écoute et l’orientation vers des aides, et des solutions de logement adaptées pour répondre à ces situations.
  • Analyser et consolider si besoin les liens entre les associations et les services publics pour une plus grande efficacité.
  • Faire un état des lieux et si besoin créer des lieux d’accueil temporaires dédiés vis-à-vis des trois publics concernés : la personne en danger, la personne violente, les enfants et la famille. L’analyse des éventuels besoins est évidemment à mener avec les associations.
  • Mobiliser, en lien avec les acteurs sociaux, les professionnels de santé et associations, pour mener des actions de sensibilisation, de prévention et de détection.
  • Informer et sensibiliser le grand public.
  • Informer et former les agents municipaux et notamment la police mais aussi dans les écoles, les  lieux publics et les entreprises du territoire.
  • Établir un bilan des actions menées ces dernières années par le CCAS au vu de son budget et de l'évolution des besoins.
  • Renforcer les moyens (humains et financiers) du CCAS en fonction de l'évolution des besoins, notamment pour l'accueil des Palaisien.ne.s (écoute, orientation et accompagnement) et la permanence d'urgence.
  • Recenser et réaliser une cartographie des associations intervenant dans le champ de la solidarité.
  • Renforcer le soutien financier aux associations de solidarité.
  • Défendre un principe de l'universalité des droits. Il s'agit de réaffirmer que l'aide sociale par exemple est ouverte à tou.te.s avec une distribution répartie équitablement en fonction des besoins de chacun.e.s. L’objectif est de faire de cette approche le fondement de l’action de la municipalité dans ce domaine, pour adapter les modalités d’aide et la manière dont on communique autour d’elles.
  • Mettre en place progressivement et de manière responsable la gratuité pour des prestations de base dont l’application et le périmètre auront été soigneusement étudiés et concertés au préalable. Le principe de gratuité trouvera une application importante dans les transports par navettes dans la ville, dans le sport et la culture.
  • Rétablir la gratuité des fournitures scolaires indispensables.
  • Prendre en charge, par la ville, des cotisations et adhésions aux associations culturelles et sportives pour les Palaisien.ne.s en difficulté financière.
  • Créer un observatoire de l'égalité d'accès aux droits pour poser le diagnostic de la situation réelle, élaborer les actions correspondantes et rapporter sur leur mise en œuvre en lien avec un rapport annuel de la municipalité sur le sujet.

Santé

  • Remplacement de la “liaison froide” pour la restauration municipale par une cuisine centrale sous une forme à déterminer.
  • Supprimer le recours au plastique jetable pour la préparation et l'acheminement des repas.
  • Augmenter la part de produits issus de circuits courts et bio pour toute la restauration municipale.
  • Renforcer l’offre alternative végétarienne dans les menus scolaires.
  • Préparer des buffets végétariens, bio et locaux pour les évènements organisés par la Ville.
  • Encourager le développement de l’offre végétarienne dans les restaurants palaisiens.
  • Limiter la circulation aux abords des écoles avec par exemple, la mise en place de zones de rencontre 20 km/h.
  • Établir un diagnostic de l’accès aux soins dans la Ville.
  • Etudier la faisabilité de l'ouverture d'un centre municipal de santé pouvant accueillir plusieurs praticiens généralistes ou spécialistes.
  • Etudier la faisabilité de l'ouverture de maisons de santé dans la ville.
  • Renforcer l’accès au Centre médico-psycho-pédagogique (CMPP) en offrant plus de places pour le CMPP en ayant d'autres locaux ou mise à disposition de créneaux supplémentaires afin de permettre à la centaine d'enfants sur liste d'attente de bénéficier de psychomotriciens et d'orthophonistes notamment.
  • Étudier la mise en place d’une mutuelle municipale : L’idée consiste à regrouper les habitants d’une même commune afin de leur faire bénéficier d’une complémentaire santé de qualité à des prix compétitifs.
  • Améliorer l’accès à la Maison des solidarités.
  • Encourager les actions d’information et de sensibilisation.
  • Renforcer la prise en charge ou l’accompagnement des groupes de population présentants des besoins particuliers.
  • Renforcer les actions de prévention à travers les services de la Protection maternelle et infantile pour les jeunes enfants et les futurs parents.
  • Proposer une palette d’actions de prévention (sécurité routière, addictions…)
  • Créer un atelier santé itinérant, une permanence d'un personnel de santé comme un.e infirmier.e par exemple qui proposera des consultations gratuites aux jeunes adultes et qui pourra leur fournir des produits d'hygiène et de santé pour les premières menstruations par exemple : serviettes et protège-slips lavables, éco-cup…
  • Renforcer l’offre d’activités physiques en accès libre et gratuit.
  • Encourager les actions permettant aux enfants et aux jeunes de se déplacer à pied ou en vélo.
  • Faciliter les déplacements des jeunes, des personnes âgées, et des personnes à mobilité réduite vers les équipements sportifs.
  • Étude de la création d'une maison Sport-Santé. Ces établissements sont destinés à accompagner les personnes souhaitant débuter ou reprendre une activité physique et sportive pour leur santé et leur bien-être. L’originalité des Maisons Sport-Santé réside dans la collaboration étroite entre professionnels du sport et de la santé pour offrir un suivi personnalisé et sur mesure prenant en compte l’âge, l’état de santé et le niveau de la personne à accompagner.
  • Mettre en place une démarche intégrée d’information et d’accompagnement de la prise en charge et des soins à travers un “parcours de soins” tout au long de la vie à Palaiseau
  • Proposer des consultations médicales gratuites pour les jeunes adultes.
  • Attractivité pour les professionnels de santé.
  • Etablir un état des lieux de l’offre de soins sur la Ville (nombre et répartition, des généralistes, pharmacies, laboratoires, cabinets spécialistes, etc).
  • Définir une politique d’action municipale dans le domaine de l’offre de santé en concertation avec les acteurs de santé locaux.
  • Mettre en place une politique d'incitation à l'établissement de professionnels médicaux et paramédicaux dans la ville.
  • Positionner la Ville vis-à vis de l’offre publique de soins autour de Palaiseau, afin qu’elle soit défendue, modernisée et adaptée à l’évolution des besoins de la population.

Sport, culture, éducation et animation

  • Recenser et évaluer l’offre d’activités sportives par rapport aux besoins.
  • Définir une politique d’affectation des créneaux d'utilisation des équipements par les clubs sportifs.
  • Développer une offre spécifique de navettes entre quartiers pour désservir les lieux de pratiques sportives.
  • Renforcer le du soutien aux associations sportives et leurs projets.
  • Coordonner l'offre de pratiques sportives avec les communes voisines.
  • Encourager la pratique sportive libre : activités sportives en plein air comme la course à pied, le fitness, le vélo ou encore des parcours de santé qui ne nécessitent pas ou peu d'équipements.
  • Mettre en sécurité des espaces ouverts à la pratique sportive.
  • Dans le cadre de la politique d'affectation des créneaux d'utilisation des équipements, permettre l’accès aux équipements sportifs (gymnases, stades) en pratique libre (en dehors d'un club sportif).
  • Rénover, valoriser et animer le skate park du quartier Camille Claudel.
  • Rénover les courts couverts du tennis club.
  • Construire une salle polyvalente sur le stade Georges Collet.
  • Doubler la capacité d'accueil du gymnase Jesse Owens.
  • Installer un plateau d'évolution au Clos du Pileu. Il s'agit d'un terrain d'activité multi-sport. (football, basket, handball, etc.) en libre accès.
  • Création d’un Pumptrack dans un square de la ville. Un Pumptrack est un parcours en boucle fermée, constitué de plusieurs bosses consécutives et de virages relevés pour la pratique du VTT, du BMX, du roller, du skateboard et de la trottinette…
  • Restructurer le terrain de sports du parc de l’Effort Mutuel.
  • Recenser et évaluer l’offre de pratiques culturelles.
  • Renforcer le soutien financier aux associations culturelles et leurs projets.
  • Renforcer la disponibilité et l'attractivité des médiathèques / bibliothèques.
  • Ouvrir à la concertation  la politique d’acquisition des œuvres et des catalogues des médiathèques / bibliothèques.
  • Maximiser la participation aux événements cultuelles payants par une tarification réduite de “dernière minute”.
  • Offrir des chèque-cadeau “culturel” de bienvenue aux nouveaux arrivants à Palaiseau.
  • Favoriser les lieux de réappropriation technique. Il s'agit de lieux qui, à l'instar des FabsLabs, permettent à ses usagers d'échanger des savoirs et des savoir-faire pour apprendre ou réapprendre à fabriquer des objets ou des œuvres.
  • Mettre en place une gazette culturelle municipale.
  • Mettre en place un véritable collectif de programmation avec les acteur.ice.s culturels de la ville.
  • Renforcer la politique de soutien au Cinépal, le cinéma de Palaiseau.
  • Développer des lieux de rencontre (expos, concerts…) et de création.
  • Renforcer les invitations en résidence d’artistes. Il s'agit de l'octroi temporaire, par la Ville, d'un espace à un artiste (ou un groupe d’artistes, par exemple une compagnie de théâtre) afin de favoriser la création et l’exposition d’œuvres d’art, ou l’élaboration de spectacles vivants ou filmés. Elle peut consister aussi, outre l'accueil en un lieu, à la fourniture par une structure culturelle de moyens techniques, administratifs et/ou financiers à ces artistes.
  • Développer un festival des musiques autour du Conservatoire de Palaiseau.
  • Développer un événement culturel scientifique de rayonnement régional voire national.
  • Porter un projet cohérent pour valoriser le "triangle culturel" : Cinépal', Médiathèque George Sand, Théâtre de la Passerelle.
  • Animer la place Toussaint L’Ouverture (parvis de la médiathèque Georges Sand) avec un théâtre ouvert par exemple.
  • Mettre en valeur le Bout Galeux (extrémité haute de la rue de Paris entre la place de la Victoire et la gare Palaiseau Villebon) à travers des locaux d'artistes.
  • Mener une analyse et une concertation sur le projet de nouveau conservatoire en vue de réviser et d’améliorer le projet
  • Recréer, sur un site à déterminer, un espace similaire au Ferry, lieu d’accueil et d’expression.
  • Accueillir un nouveau projet ambitieux d’établissement culturel sur le site de la Sous-préfecture (appelée à déménager sur le Plateau) au sein d'un parc périrurbain, en lien avec l’implantation à Massy des réserves du Centre Georges Pompidou.
  • Proposer aux artistes de Street art un mur dédié aux tags.
  • Monter un partenariat d'accès aux équipements culturels des établissements du Plateau.
  • Créer des partenariats et des collaborations culturelles avec les établissements du Plateau.
  • Renforcer la politique de soutien aux écoles en lien avec les orientations définies dans le Plan éducatif territorial
  • Mettre en place une enveloppe de subvention pour des projets “les écoles dans la ville” pour soutenir davantage les activités pédagogiques, autour de rencontres des scolaires avec les acteurs ou de découvertes des lieux et des équipements de la ville.
  • Garantir un nombre suffisant d’ATSEM dans les écoles maternelles.
  • S'assurer que tous les enfants puissent participer aux sorties et séjours scolaires.
  • Introduire d'avantage la musique dans les écoles, les collèges et lycées et dans l'accueil péri-scolaire.
  • Développer un nouveau Projet éducatif territorial.
  • Renforcer et diversifier les ateliers dans le domaine périscolaire pour faciliter l’accès de tous à la culture (et notamment la musique), le sport et sensibiliser aux grands enjeux du monde contemporain, comme la transition écologique, la lutte contre les discriminations, la solidarité intergénérationnelle ou le développement du numérique…
  • Renforcer les conditions et capacités d’accueil dans les centres de loisirs.
  • Réduire la précarité de l'emploi des animateurs de la ville.
  • Prévoir un éducateur spécialisé dans les équipes d'animateurs des temps périscolaires par des compétences adaptées à la gestion des enfants en situation de handicap.
  • Etablir un partenariat avec les établissements du Plateau pour un soutien scolaire par leurs étudiants.
  • Rétablir le Carnaval des écoles.
  • Travailler à l’avenir du centre de vacances municipal de Vaux.
  • Réfléchir à des actions envers les publics scolaires pour les apprendre à résister au consumérisme et à la dictature des marques dans les enceintes scolaires (marqueurs sociaux, influence de la publicité, discrimination sur les revenus) dans le respect des rôles et responsabilités respectifs de l’Éducation nationale et de la municipalité.
  • Contribuer à restreindre l’usage des portables par les publics scolaires par des actions de sensibilisation susceptibles de réduire l’usage des écrans par les publics scolaires.
  • Aider les scolaires à interpréter les enjeux des réseaux sociaux.
  • Organiser des échanges intergénérationnels (enfants et séniors).
  • Organiser des formations auprès des publics scolaires aux gestes de sécurité et de premier secours par la police municipale.
  • Promouvoir l’éthique animale dans les activités périscolaires.
  • Écarter les activités de loisirs ne respectant pas la condition animale pour les publics scolaires.
  • Développer le dispositif "Éducation à l’image" avec le Cinépal’ (le cinéma de Palaiseau).
  • Développer l’intégration du Lycée international dans le tissu palaisien en encourageant les partenariats et projets avec des acteurs de la ville, et favoriser l'accès des collégien.ne.s de Palaiseau à ce futur lycée international.
  • Renforcer l'offre pédagogique (spécialités, options) pour maintenir l’attractivité des deux lycées existants Camille Claudel et Henri Poincarré dans le perspective de l'ouverture du lycée international.
  • Définition et application d'un plan pluriannuel d’investissements dans les écoles et dans les centres de loisir qui permettront la création d’activités innovantes.
  • Crée une nouvelle école et un nouveau collège sur le Plateau.
  • Rénover le centre de loisirs du stade George Collet dans le cadre d'une réflexion plus globale de création d'une base de loisirs sur le secteur du Stade et de l'ancienne Piscine Rue Georges Sand.
  • Créer un parcours jeune de formations qualifiantes (sur les gestes de secours, au Brevet d’aptitude aux fonctions d’animateur (BAFA), au permis de conduire, aux formations d’arbitre ou d’encadrant sportif, etc.) et élargir l'offre de stages d’été pour les 16-18 ans dans les services municipaux.
  • Mettre en place un dispositif de soutien "projets contre services" / des jeunes développant un projet (selon des critères définis) sont financés sur tout ou partie par la municipalité, sous condition de fournir des heures de service sur des tâches correspondant à leurs compétences, par exemple pour les associations.
  • Renforcer les moyens de l’Accueil jeunes à la hauteur de ses missions.
  • Créer un grand événement annuel et gratuit, le FestiPal’, qui multipliera les formes d’animation et mobilisera l’ensemble des communautés éducative, culturelle et associative de la ville et intégrera une dimension intergénérationnelle.
  • Développer l'évènement estival "Palaiseau Plage" dans le cadre d'une réflexion plus globale de création d'une base de loisirs sur le secteur du Stade et de l'ancienne Piscine, rue Georges Sand.
  • Développer l'évènement "Semaine bleue" qui propose des d’organiser tout au long d'une semaine des animations qui permettent de créer des liens entre générations en invitant le grand public à prendre conscience de la place et du rôle social que jouent les séniors dans notre société.
  • Développer l'évènement "Printemps de l'environnement" qui propose une série d'animations, de conférences, de débats et d'ateliers autour de la préservation de l'environnement et des enjeux de la transition écologique.
  • Engager un crieur public pour les jours de marché. Une animation génératrice de lien social pour faire passer les petites annonces des Palaisien.es et des associations (offres d'emploi, annonces de colocation, poèmes spontanés, textes d'auteurs timides, simples bonjours sympathiques, annonces d'évènements dans la ville, etc.).
  • Implanter un kiosque à musique dans chaque quartier de la ville.
  • Organiser une Fête des cultures itinérante : une fête dans chacun des quartiers de la ville en association les conseils et les maisons de quartier.
  • Développer une politique de promotion touristique en lien avec la Communauté d'agglomération Paris Saclay.
  • Renforcer l’offre d’hébergement touristique tout en régulant les activités de location de particulier à particulier (comme AirBnB).
  • Mettre en valeur la Batterie de la Pointe en travaillant au devenir de ce site avec les associations et une fois achevé le pont rétablissant son accès.
  • Entamer une réflexion sur le devenir du Musée du Hurepoix (place de la Victoire).
  • Partage de l'histoire palaisienne via l'ouvrage "Histoire de Palaiseau 1944-2014" qui sera offert lors des cérémonies d’accueil des nouveaux arrivants, aux mariés lors des mariages, ou lors d’autres opportunités similaires.
  • Restaurer de la fresque républicaine (à côté de l'Hôtel de ville).
  • Ouvrir et animer d'avantage le Syndicat d’initiative.
  • Renforcer et faire vivre le jumelage avec la ville allemande de Unna.
  • Identifier et initier un nouveau jumelage dans le cadre d'un processus participatif dans une logique de solidarité par exemple.
  • Créer un espace de vie et de spectacle pouvant accueillir des manifestations régulières au centre de la vie de chaque quartier.
  • Espace de vie du quartier Centre : salle des fêtes - Théâtre de la Passerelle.
  • Espace de vie du quartier Garennes : espace Salvador Allende.
  • Espace de vie du quartier Lozère : salle Audiberti.
  • Espace de vie du quartier du Plateau : à créer.
  • Espace de vie du quartier du Pileu : ancienne Halle.
  • Créer une base de loisirs multi-activités sur le secteur du stade George Collet et de l'ancienne piscine avec de nouveaux équipements de sports et de loisirs en plus de ceux déjà existants.

Déplacements

  • Augmenter les cadences de passage aux périodes appropriées (scolaires, jour de marchés, soirée) des lignes de bus 1 et 14 de Paris Saclay Mobilités.
  • Obtenir des arrêts supplémentaires à Palaiseau pour les lignes de bus 18 et 19 de Paris Saclay Mobilités.
  • Flexibiliser la desserte assurée par les lignes de bus existantes
  • Promouvoir une orientation à la gratuité des transports en commun.
  • Plan de généralisation du service de navettes électriques gratuites pour son extension à tous les quartiers.
  • Etudier un système de transport en commun permettant une liaison entre vallée et plateau, comme un téléphérique.
  • Etudier un système de desserte des principaux équipements culturels, sportifs et de solidarité.
  • Etudier spécifiquement le désenclavement du quartier du Pileu.
  • Créer un point d'accueil "Paris Saclay Mobilités" à Palaiseau. L'objectif est de renforcer l'information aux Palaisien.ne.s sur l'accès à l'ensemble du réseau de bus de l'agglomération Paris-Saclay.
  • Installer systématiquement des panneaux électroniques, alimenter par des panneaux solaires, d’information sur l'état du réseau de bus et de navettes, les horaires, les prochains passages des bus dans notre Ville.
  • Développer une application internet et mobile recensant les informations utiles et pratiques sur le réseau de bus et de navettes.
  • Demande de révision du projet de ligne 18 du métro du Grand Paris pour revoir son tracé en dehors du Plateau de Saclay, en faveur d’un métro léger de type VAL nouvelle génération avec un tracé connecté aux RER B, C et D et reliant Saint-Aubin à Orly (voire Vélizy à Montgeron) sans traverser le plateau de Saclay pour garantir pleinement la pérennité des terres agricoles.
  • Dans le cadre du projet actuel de ligne 18 du métro du Grand Paris Express traversant le Plateau de Saclay, demande de révision pour exiger l'implantation d'une gare dans le quartier Camille Claudel et non du seul Centre de maintenance.
  • Exiger de la région des investissements majeurs pour l'amélioration du fonctionnement du RER B. Des économies pourrait être faites, par exemple, en annulant le projet Charles De Gaulle Express qui ne sert pas les intérêts des franciliens dans leurs déplacement du quotidien.
  • Etudier la possibilité de rajouter des accès depuis et vers le centre-ville à la Gare RER B de Palaiseau en bout de quai à l'opposé des accès existants.
  • Revoir le contrat de concession de gestion de service public sur les parkings et notamment les parkings du centre-ville.
  • Allonger les durées de gratuité du stationnement en centre-ville et sur les parkings à proximité des gares RER.
  • Adapter la politique de stationnement en centre-ville aux aménagements.
  • Développer l'offre de stationnement en centre-ville et à proximité des gares RER.
  • Lutter contre le stationnement sauvage.
  • Inciter au covoiturage à travers les outils de communication de la Ville et de la Communauté d'agglomération Paris-Saclay.
  • Généralisation des zones 30 km/h et création de zones de rencontre à 20 km/h là où elles sont pertinentes.
  • Repenser les moyens de limitation de vitesse dans la ville et la synchronisation des feux pour fluidifier le trafic.
  • Revoir le plan de circulation, en concertation avec les Conseils de quartier et les habitants
  • Réaliser et mettre à disposition des Palaisien.es une carte des voies et des modes de circulation (piétons, cyclistes, voitures, transports en commun).
  • Élaborer un maillage cohérent de tous les modes de déplacement avec les besoins de tous les Palaisien.ne.s.
  • Renforcer les liaisons douces (piétonnes et cyclistes) entre le Plateau et la vallée.
  • Contribuer à rapprocher les habitants du quartier de Gallieni / Graviers à travers une liaison douce (piétons, cyclistes).
  • Mettre en place, de façon systématique, des voiries partagées pour permettre les déplacements des piétons, des cyclistes, des automobilistes en toute sécurité.
  • Faciliter et sécuriser de façon systématique la circulation piétonne et notamment pour les personnes en situation de handicap, mais aussi les poussettes, les personnes âgées.
  • Penser chaque nouvel aménagement urbain en donnant priorité aux circulations douces (piétons, cyclistes, trottinettes, skateboard).
  • Développer une signalétique protégeant et encourageant les circulations douces (piétons, cyclistes, trottinettes, skateboard).
  • Entretenir l'ensemble des aménagements associés aux circulations douces (piétons, cyclistes, trottinettes, skateboard).
  • Généraliser l’accompagnement des enfants par le Pédibus. Le Pédibus est un service de ramassage scolaire pédestre organisé par la Ville avec des parents volontaires.
  • Favoriser la circulation cycliste sur la voirie existante et développer les itinéraires cyclables sécurisés.
  • Implanter des arceaux de stationnement vélo à travers toute la ville.
  • Créer des parkings vélos sécurisés aux abords des gares.
  • Étudier l'implantation de parkings vélo sécurisés auprès des équipements sportifs et culturels.
  • Développer un service de location et d’aide à l’entretien de vélos.
  • Proposer une carte de l’ensemble des circulations douces sur le site de la ville.
  • Créer une application mobile dédiée aux points d’intérêts historiques et culturels de la ville.
  • Aménagement pour les personnes à mobilité réduite (PMR).
  • Créer une commission d’évaluation de la situation de l'accessibilité des bâtiments de la Ville et des conditions de déplacements pour les personnes à mobilités réduites dans la ville.
  • Etablir un plan de mise à niveau sur 6 ans des bâtiments communaux et favoriser l'accessibilité de tous les établissements recevant du public (ERP).

Aménagement

  • Faire se développer sur elle-même, construire, reconstruire ou augmenter le nombre de logements sur des terrains déjà constuits. L'objectif est de limiter l’occupation de l’espace et mieux la répartir en lien avec les besoins de circulation dans cet espace. C’est autour du T que forment les grands axes se croisant au Carrefour de l’éléphant (avenues des Alliés, de Stalingrad et du 8 mai 1945) que doit se structurer ce nouvel urbanisme.
  • Sanctuariser les espaces naturels et sauvages comme les coteaux boisés de Lozère par exemple.
  • Identifier le potentiel de logements à réinvestir.
  • Faire évoluer le Plan Local d’Urbanisme (PLU).
  • Elaborer de règles pour favoriser la reconstruction et éviter l'étalement urbain.
  • Elaborer de règles pour favoriser la rénovation thermique et l'énergie solaire.
  • Elaborer de règles relatives pour la végétalisation des espaces publics.
  • Elaborer de règles relatives à l’évolution de l’offre de stationnement.
  • Classer en Zone agricole (ZA) du Champ du Pileu et en Zone naturelle (ZN) toutes les Zones à urbaniser (ZAU) actuellement non employées.
  • Introduire des clauses de préservation de la flore et de la faune.
  • Travailler à faire coïncider les frontières administratives et effectives de la ville (par exemple le stade Georges Collet es actuellement situé administrativement à Villebon).
  • Passer en zone piétonne une partie de la rue de Paris..
  • Réaménager la Place de la Victoire pour la rendre plus vivante (avec des cafés et des terrasses).
  • Travailler à l'embellissement des façades sur le futur secteur piétonnier de la rue de Paris.
  • Redéfinir les orientations urbanistiques pour assurer la continuité de la ville.
  • Evaluer les possibilités de couverture partielle de l’A126 et de l'enfouissement des lignes à Haute Tension, en profitant du chantier du métro du Grand Paris si toutefois celui-ci ne pourrait pas être revu.
  • Remodeler les entrées de ville et notamment l'accès à Palaiseau depuis le Plateau (Croix de Villebois).
  • Mener une analyse et une concertation sur le projet de nouveau conservatoire en vue de réviser et d’améliorer le projet
  • Créer un nouveau lieu de culture et d'expression libres (comme l'ex Ferry).
  • Accueillir un nouveau projet ambitieux d’établissement culturel sur le site de la Sous-préfecture (appelée à déménager sur le Plateau) au sein d'un parc périurbain, en lien avec l’implantation à Massy des réserves du Centre Georges Pompidou.
  • Ferme des Granges : reprendre la propriété municipale du lieu en lien avec la Communauté Paris Saclay, mettre en place d'urgence un plan de sauvegarde de ce patrimoine et créer un Atelier Public d’Urbanisme sur le devenir de ce lieu.
  • Ferme de la Vauve : reprendre la propriété municipale du lieu en lien avec l'établissement d'Aménagement Paris Saclay, et créer un Atelier Public d’Urbanisme sur le devenir de ce lieu.
  • Achever les travaux du pont de la Batterie de la Pointe et travailler avec les associations et les habitants au devenir de ce site.
  • Créer une base de loisirs multi-activités sur le secteur du stade George Collet et de l'ancienne piscine avec de nouveaux équipements de sports et de loisirs en plus de ceux déjà existants.

Vie économique

  • Réaliser un audit de la situation des commerces sur la Ville pour établir un diagnostic clair de l’état des commerces / services proposés sur la Ville, avec leur répartition selon les quartiers, et de leur évolution au cours des dernières années.
  • Définir une politique de la Ville pour les commerces.
  • Mettre en place un Observatoire du commerce et des services  pour suivre l‘évolution de l’offre de commerces et de services sur la Ville, permettant d’éclairer au fil des ans la mise en œuvre des orientations fixées par la municipalité en termes de soutien et de régulation.
  • Face aux géants du commerce en ligne, étudier, avec les commerçants, la création d'une plateforme numérique  permettant de recenser les produits disponibles chez nos commerçants.
  • Mise en place d'un dispositif de fidélisation aux achats de proximité.
  • Développer l’artisanat dans tous les quartiers et notamment en centre-ville.
  • Encourager le développement de commerces proposant également des lieux de vie (salon de thé / librairie par exemple).
  • Apporter de nouvelles solutions logistiques pour l’amélioration de l’approvisionnement des commerces.
  • Inciter à l’ouverture de cafés et de restaurants sur la Place de la Victoire avec des terrasses en été.
  • Renforcer les liens avec la Chambre de commerce et d'industrie (CCI).
  • Réguler le mouvement des baux commerciaux pour préserver la diversité commerciale.
  • Mettre en place un fonds de soutien à l’installation de nouveaux commerces répondant à nos orientations et permettant de maintenir des commerces jugés essentiels.
  • Soutenir les réseaux de distribution des offres locales (Epicerie participative, AMAP, Potagers de Marcoussis, réseau cocagne…) par la mise à disposition de locaux ou la mutualisation des équipements publics pouvant accueillir les livraisons et l'amélioration de la visibilité.
  • Introduire une obligation sur la part de produits bios et locaux vendus lors des marchés de Palaiseau.
  • Développer un marché nocturne bio et / ou artisanal.
  • Etudier la possibilité de vente maraîchère (fruits et légumes) aux gares RER de Palaiseau.
  • Développer des espaces de co-working qui regroupe deux notions : un espace de travail partagé, mais aussi un réseau de travailleurs encourageant l'échange et l'ouverture. Il constitue un des domaines de l'économie collaborative non commerciale, et favorise l'innovation.
  • Recourir à la finance éthique et responsable : au titre de l’exemplarité de la Ville, s’engager à recourir prioritairement et autant que possible, pour financer les actions de la municipalité, à des banques éthiques et responsables.
  • Envisager la mise en place d’une monnaie complémentaire locale.
  • S’inscrire dans la dynamique des territoires “zéro chômeur de longue durée”.
  • Créer un pôle d’économie sociale et solidaire dans lequel pourront se concrétiser des projets d’ateliers de réparation solidaires, de réparation ou de partage des compétences, des lieux de troc et de services, d'entreprenariat, de formations, etc.
  • Renforcer le partenariat avec AtoutPlie et les autres entreprises d'insertion.
  • Contribuer par l'économie sociale et solidaire (ESS) à la gestion des déchets.
  • Construire les relais locaux pour les producteurs locaux.
  • Mettre en place une conciergerie solidaire.
  • Instaurer un mois de l'économie sociale et solidaire (ESS) pour en faire la promotion et échanger avec les acteurs locaux.
  • Créer une délégation d'élu et un service de la municipalité dédiés à l'économie locale et l'Economie sociale et solidaire.
  • Encourager le développement des formes coopératives et d'économie collaborative
  • Envisager la municipalité comme sociétaire de coopérative : SCIC, SCOP...
  • Mettre en place une commission de projets d'économie sociale et solidaire (ESS) pour dynamiser et structurer le développement de l’économie sociale et solidaire sur la ville via une commission de projets, avec un processus d’appel à projets et de sélection par jury donnant droit à un soutien, sous forme financière et/ou d’accompagnement par les services de la Ville.
  • Généraliser les clauses liées à l'économie sociale et solidaire (ESS) dans les achats publics.
  • Promouvoir l'ESS et les échanges avec élus, acteurs municipaux, entrepreneurs sociaux ...

contribuer

Champs obligatoires *

En remplissant le formulaire, j'accepte les conditions concernant notre politique de protection des données.